|

1986

Un téléphone vert contre le viol

Regroupant plusieurs associations, le Collectif Féministe Contre le Viol (CFCV) se constitue en 1985, pour réagir contre les viols commis dans des lieux publics (en pleine rue ou dans les transports en commun), devant des témoins passifs.

Ces militantes féministes appartenant à différentes associations estiment qu’il est indispensable d’alerter les pouvoir publics, mais aussi de briser le silence qui entoure ces victimes et sensibiliser l’opinion publique et les médias, afin de dénoncer ces crimes.

Le 8 mars 1986, grâce à l’appui financier du Ministère des Droits des Femmes, le CFCV ouvre une permanence téléphonique nationale, gratuite et anonyme, pour donner la parole aux victimes, et par là, faire connaître la réalité du viol pour la personne et la société.

Cette permanence téléphonique, « Viols Femmes Informations », permet aux personnes qui ont subi des violences sexuelles de trouver une écoute, soutien solidaire, aide, et information.

Viols femmes informations : 0 800 05 95 95

Partagez cette page :  Envoyer à une amie