Langue française

Depuis que l’Académie française a réformé la langue pour y valoriser le masculin, au 17e siècle, les femmes peinent à retrouver les mots dont elles ont besoin. Nommer, c’est déjà agir.

  • 1635 Création de l’Académie française

    L’Académie française est créée au 17e siècle pour réformer la langue en modifiant arbitrairement le genre des mots et valoriser le masculin.

  • 1882 Le masculin l’emporte sur le féminin

    La généralisation de l’école obligatoire impose que « le masculin l’emporte sur le féminin ».

  • 1974 Librairie des femmes

    La première librairie Des femmes ouvre ses portes en mai 1974 à Paris. Elle offre l’ensemble des livres écrits par des femmes mais aussi les (...)

  • Portrait Benoîte Groult

    Grâce aux écrits de Benoîte Groult, des millions de lectrices et lecteurs ont pris conscience de l’oppression des femmes et des conditions de leur émancipation.

  • 1978 Le mot « sexisme » entre au dictionnaire

    Le mot « sexisme » n’entre dans le dictionnaire qu’en 1978. Nommer, c’est déjà agir.

  • 1980 Première académicienne

    Le 6 mars 1980, Marguerite Yourcenar est élue académicienne. Elle devient la première femme membre de l’Académie française.

  • 1998 Féminisation des noms de métiers

    Circulaire relative à la féminisation des noms de métiers, fonction, grade ou titre.

  • Portrait Florence Montreynaud

    Écrivaine engagée et militante féministe, Florence Montreynaud lutte contre le sexisme ordinaire de l’espace public et de la langue.

  • 2011 Mademoiselle, la case en trop

    La case « Mademoiselle » disparaît des formulaires officiels et administratifs.

  • Portrait Éliane Viennot

    Professeuse émérite de littérature française, Éliane Viennot travaille aux retrouvailles de la langue française avec l’usage du féminin.

  • 2017 Polémique de l’écriture inclusive

    Bien que 3 français·es sur 4 y soient favorables, l’Académie française s’oppose toujours vivement au langage non-sexiste.

  • 2017 Féminisme : mot de l’année 2017

    Les recherches liées au sens du mot « féminisme » ont augmenté de 70 % en 2017.

  • 2019 L’Académie française se résout à la féminisation des noms de métiers

    Après une longue période de déni, l’Académie française se résout enfin à la féminisation des noms de métiers.


Je n’ai jamais réussi à définir le féminisme.
Tout ce que je sais, c’est que les gens me traitent de féministe chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec un paillasson.

Rebecca West, romancière américaine.