Femmes pour la paix

  • Portrait Bertha Von Suttner

    Première personne à remporter le Prix Nobel de la Paix, en 1905, inspirant la création de cette importante récompense mondiale.

  • Portrait Clara Zetkin

    C’est la journaliste allemande Clara Zetkin qui a lancé l’idée, en 1910, d’une Journée internationale des femmes.

  • 1912 Non à la guerre !

    L’Internationale socialiste des Femmes et Clara Zetkin appellent à la paix.

  • 1913 Les femmes russes organisent des rassemblements clandestins

    8 mars 1913 Des femmes russes organisent des rassemblements clandestins

  • 1915 Les femmes, surexploitées, réclament la paix

    En Europe, malgré la guerre, les femmes se réunissent pour défendre leurs droits et réclamer la paix.

  • 1917 Condamnation d’institutrices pacifistes

    En France, sous Clémenceau, l’institutrice féministe et militante pacifiste Hélène Brion est arrêtée et condamnée en conseil de guerre. Elle est inculpée de « défaitisme ».

  • 1917 Les femmes initient la Révolution Russe

    8 mars 1917 À Saint Pétersbourg des ouvrières manifestent, initiant la Révolution Russe

  • Portrait Hélène Brion

    Née en 1882, Hélène Brion est une personnalité de premier plan dans le mouvement ouvrier parisien.

  • Portrait Rosa Luxemburg

    Révolutionnaire russe, marxiste et féministe, Rosa la rouge fait partie des rares qui s’opposeront à la guerre en restant ferme sur les notions de classe.

  • 1919 Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté

    Les femmes pacifistes qui s’étaient réunies en pleine guerre mondiale continuent leur action en constituant un comité international.

  • 1920 Montée des fascismes

    En 1920, élue au Reichstag, Clara Zetkin assiste à la montée du nazisme en Allemagne, tandis que l’arrivée au pouvoir de Staline la met à l’écart de (...)

  • Portrait Jane Adams

    Cette grande militante pacifiste critique vivement l’implication des États-Unis dans la Première Guerre mondiale.

  • 1932 Conférence mondiale du désarmement

    Plus de 8 millions de femmes à travers le Monde demandent le désarment total et universel.

  • 1932 Montée des fascismes

    En 1932-1933 on se contente d’appeler les femmes à se révolter contre le fascisme, les conviant à envier le sort des femmes soviétiques…

  • 1934 Ici commence la nouvelle romance

    « Dans le numéro de L’Humanité qui rend compte du congrès de Bâle, il est un discours dont pas une phrase n’a été rapportée. La mention du fait que ce (...)

  • Portrait Louise Weiss

    Mère de l’Europe, Louise Weiss mena un long combat pour l’Europe, les droits des femmes et la paix.

  • Portrait Sophie Scholl

    Étudiante allemande ayant résisté pacifiquement au nazisme principalement par la diffusion de tracts appelant à l’insurrection des consciences.

  • 1948 Jour de gloire

    Le 8 mars 1948, en France, dans de nombreuses villes, des milliers de femmes défilent, à l’appel du PC et de la CGT, pour ce jour de gloire : 100 (...)

  • Portrait Shirin Ebadi

    Première femme à devenir juge en Iran, en 1974, sous le règne du Chah, elle milite pour la reconnaissance du droit des femmes dans son pays.

  • Portrait Aung San Suu kyi

    Aung San Suu kyi défie la dictature militaire Birmane par un engagement non violent.

  • 1993 Contre la guerre en ex-Yougoslavie

    Il y a le feu, le viol, la torture en Europe : le 8 mars 1993, les femmes manifestent contre la guerre en ex-Yougoslavie.

  • 2000 Les femmes s’unissent pour la paix

    Thème officiel de l’ONU pour le 8 mars 2000 : « Les femmes s’unissent pour la paix ».

  • 2003 Les Européennes pour la paix

    Partout en Europe, le 8 mars 2003 est marquée par un large soutien à la paix, et contre la guerre en Irak.

  • Portrait Leymah Gbowee

    La mobilisation des mères africaines qui voulaient la paix et la sécurité pour elles et leurs familles est au cœur de sa lutte.

  • Portrait Malala Yousafzai

    Activiste pakistanaise, symbole de la lutte pour l’éducation des filles, Malala Yousafzai est la plus jeune personne à recevoir le prix Nobel de la Paix.


Je suis ennemie de la guerre parce que féministe, la guerre est le triomphe de la force brutale, le féminisme ne peut triompher que par la force morale et la valeur intellectuelle.

Hélène Brion, à son procès, le 29 mars 1918.