Droit à l’avortement

La lutte engagée pour le droit à l’avortement était extrêmement subversive : en France, la loi l’interdisait ainsi que la contraception. L’interdiction ne diminue pas le nombre d’avortements pratiqués, mais les rend plus dangereux, faute d’hygiène suffisante, avec risque mortel.

L’interruption volontaire de grossesse (IVG) est autorisée en France depuis la loi Veil de 1975. Ailleurs dans le monde, aujourd’hui encore, de trop nombreuses femmes meurent des suites d’avortement clandestin.

  • Portrait Madeleine Pelletier

    Madeleine Pelletier est l’une des rares femmes déléguées syndicales du début du siècle. Elle est particulièrement âpre à défendre la cause des femmes.

  • 1920 Interdiction de la contraception et de l’avortement

    En 1920, l’Assemblée Nationale vote une loi interdisant l’avortement et la contraception, qui ne cessera d’être renforcée par la suite.

  • 1939 La police traque les faiseuses d’anges

    La répression contre l’avortement et la contraception s’accroît avec la création de brigades policières spécialisées.

  • 1942 L’avortement devient crime d’État

    En 1942, en temps de guerre, l’avortement devient un crime contre la sûreté de l’État et est passible de la peine de mort.

  • Portrait Marie-Louise Giraud

    Pour avoir aidé des femmes à avorter, Marie-Louise Giraud est guillotinée pour l’exemple.

  • Portrait Marie-Andrée Lagroua Weill-Hallé

    Gynécologue, cofondatrice du planning familial, elle s’est battue toute sa vie pour les femmes.

  • Portrait Simone Iff

    Militante française du droit à l’avortement, instigatrice du manifeste des 343, et première présidente du Mouvement français pour le planning familial.

  • 1970 Avortements forcés à La Réunion

    Sur l’île de La Réunion, dans les années 70, des milliers de femmes sont avortées et stérilisées.

  • 1971 Le manifeste des 343 avortées

    Dans son édition du 5 avril 1971, le Nouvel Observateur publie une liste de 343 femmes qui s’accusent du délit d’avortement, dont des personnalités (...)

  • 1971 Lutte pour la maternité libre et l’avortement

    Les femmes françaises se mobilisent pour la défense de leurs droits et pour « la liberté de disposer de son corps ».

  • Portrait Delphine Seyrig

    Actrice française, Delphine Seyrig est également connue comme militante féministe.

  • 1972 Le procès de Bobigny

    Pour la première fois, un avortement, bien que considéré comme crime, n’est pas condamné.

  • 1973 Les députés français contre l’avortement

    En décembre 1973 et en novembre 1974, ce sont les mêmes hommes qui avaient repoussé avec horreur la contraception il y a 7 ans, qui refusent avec (...)

  • 1973 Mouvement pour la liberté de l’avortement et de la contraception

    Le MLAC naît en avril 1973.

  • 1973 331 médecins s’accusent d’avortement

    Après le « Manifeste des 343 avortées » qui reconnaissent avoir eut recours à l’avortement, auquel s’étaient déjà joints 252 médecins, le « Manifeste des (...)

  • 1974 L’avortement est débattu à l’Assemblée

    Arlette Laguiller est, en 1974, la première femme candidate à l’élection présidentielle en France : Et bien oui, je suis une femme et j’ose me (...)

  • Portrait Simone Veil

    Femme politique d’exception, Simone Veil a défendu la loi sur la contraception et la légalisation de l’avortement avec force et détermination.

  • 1975 La loi Veil autorise l’IVG

    En France, contribuant à éviter bien des drames, la loi Veil du 15 janvier 1975 autorise l’interruption volontaire de grossesse (IVG).

  • 1979 Marche nationale pour l’avortement

    Le samedi 6 octobre 1979, à l’appel du mouvement des femmes et du Planning Familial a lieu une manifestation de soutien à la pérennisation de la loi (...)

  • Portrait Gisèle Halimi

    Avocate pugnace, contribuant à des changements législatifs essentiels, Gisèle Halimi est une femme à qui les femmes doivent beaucoup.

  • Portrait Maya Surduts

    Militante féministe française, Maya Surduts fonde la Coordination des associations pour le droit à l’avortement et à la contraception (CADAC) en 1990.

  • 1993 Loi sur le délit d’entrave à l’IVG

    En France, il est désormais interdit d’exercer des pressions sur les femmes souhaitant avorter ou le personnel médical.

  • 1995 Des milliers de femmes manifestent pour défendre leurs droits

    En 1995, une grande manifestation féministe marque les esprits : 40 000 personnes défilent à Paris pour défendre les droits des femmes.

  • 2009 Une fillette excommuniée pour avoir avorté

    Au Brésil, une petite fille de 9 ans est excommuniée par l’église catholique, parce qu’elle a avorté, alors qu’elle était enceinte à la suite d’un viol.

  • 2014 Pour un accès universel à l’avortement

    « Avortement partout, pour toutes, sans condition ».

  • 2016 Marche noire contre l’interdiction de l’avortement

    Les femmes se soulèvent contre l’interdiction totale de l’avortement en Pologne.

  • 2017 Marche des femmes

    Trois à cinq millions de personnes manifestent à travers le monde pour les droits des femmes.

  • 2017 L’IVG c’est sacré

    Campagne virale des Femen pour la défense de l’IVG menacée par la montée du FN et l’intégrisme religieux.


Les deux piliers de la domination masculine résident dans le contrôle social de la fécondité des femmes et dans la division du travail entre les deux sexes.

Françoise Héritier, extrait de la revue Le Monde de l’éducation - Juillet-Août 2001.