Droit à l’avortement

La lutte engagée pour le droit à l’avortement était extrêmement subversive : la loi l’interdisait ainsi que la contraception et même d’en parler. En 1971, le manifeste des 343 femmes qui déclarent ouvertement avoir avorté, et donc avoir enfreint la loi, marque un tournant.

Aujourd’hui encore, dans le monde, de trop nombreuses femmes meurent des suites d’avortement clandestin.



  • CADAC - Coordination des Associations pour le Droit à l’Avortement et à la Contraception
  • ivg.gouv.fr - Interruption volontaire de grossesse - Ministère de la Santé
  • Planning Familial - Mouvement Français pour le Planning Familial
  • Women on Waves - Éviter les grossesses non désirées et les avortements dangereux dans le monde entier.

Si l’avortement est un crime, alors la masturbation est un génocide.

Anonyme