Antiféminisme

Le discours antiféministe, de nature différentialiste, s’articule autour de deux axes, souvent combinés l’un à l’autre :

  • la place des femmes dans la société serait déterminée par leur « nature » spécifique qui limiterait leur capacité ou orienterait leur inclination ;
  • la différence entre les rôles sexués serait nécessaire à la préservation d’un ordre social harmonieux, fondé sur la distinction entre la sphère publique, réservée aux hommes, et la sphère privée où s’accompliraient les fonctions prétendument féminines (reproduction, éducation ou encore séduction…).

La participation des femmes à la vie publique, leur accès à l’éducation ou au marché du travail ont ainsi été dénoncés à différents moments de l’histoire comme un danger pour l’ordre social.


Le féminisme
n’a jamais tué personne.
Le machisme
tue tous les jours.

Benoîte Groult