Najat Vallaud-Belkacem

Ministre des droits des femmes (2012-2014), puis de l’Éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem a refait des Droits des Femmes un sujet politique.

Assistante parlementaire à 23 ans, elle adhère au Parti Socialiste après la qualification de l’extrême-droite au second tour de la présidentielle en 2002. Elle lâche : que je le veuille ou non, j’ai une responsabilité particulière, avec trois caractéristiques trop rares en politique, à la fois jeune, issue de l’immigration et femme. Cette Franco-marocaine connaît une ascension rapide dans la galaxie socialiste.

En 2012, elle est première ministre des Droits des femmes de plein exercice depuis Yvette Roudy. Dans son ministère, elle a refait des Droits des Femmes un sujet politique, se félicite la féministe Caroline De Haas, qui fait partie de son cabinet la première année. À son bilan, figurent notamment une loi contre le harcèlement sexuel, une autre sur l’égalité entre les femmes et les hommes, un nouveau plan de lutte contre les violences faites aux femmes et un apprentissage scolaire contre les stéréotypes sexistes. C’est une jeune ministre proche des femmes de son temps. Active et battante, elle apporte le changement et cristallise donc les critiques des opposants à l’égalité des droits.

À 36 ans, Najat Belkacem devient la première femme promue à l’Éducation nationale, en 2014.