Marie Popelin

Première femme docteur en droit (1846-1913)

Elle a ouvert aux femmes la porte d’une nouvelle profession, celle d’avocat et a lutté pour faire reconnaître ses propres droits et ceux de toutes les femmes en mettant en œuvre tous les moyens juridiques disponibles et enfin c’est essentiellement à elle que l’on doit l’organisation du mouvement d’émancipation des femmes en Belgique.

Marie Popelin fut la première femme belge docteur en droit (12 juillet 1888). Elle demanda le 3 décembre 1888 à prêter le serment d’avocat devant la Cour d’appel de Bruxelles mais sa requête fut rejetée par arrêt de cette Cour le 12 décembre 1888, avec des attendus qui en disent long sur la mentalité de l’époque ; elle se pourvut en cassation ; mais, bien qu’aucune disposition législative n’interdit expressément à la femme d’exercer la profession d’avocat, la Cour de Cassation par arrêt en date du 11 novembre 1889, rejeta le pourvoi de Marie Popelin et déclara que la solution de la question devait être réservée au législateur. Marie Popelin mourut le 5 juin 1913 sans avoir put exercer la profession à laquelle elle s’était préparée et c’est seulement la loi du 7 avril 1922 qui permit l’accession des femmes au barreau.

Ce qu’on appelait l’affaire Popelin fut à l’origine de la création en 1892 de la Ligue belge du Droit des femmes, la première association féministe belge.


Un timbre à son effigie est édité à l’occasion de l’Année internationale de la femme. La figure de Marie Popelin a été retenue comme étant la plus représentative, car c’est elle qui peut le mieux illustrer le thème de l’égalité entre hommes et femmes et la volonté d’émancipation des femmes de notre pays.

Page réalisée avec la contribution de Philagodu.

Partagez cette page :  Envoyer à une amie