|

2000

Marche mondiale des femmes

Des millions de femmes marchent dans le monde contre la pauvreté et les violences qui leur sont faites

Le 8 mars 2000, la Marche mondiale des femmes est lancée pour lutter contre la pauvreté et la violence faite aux femmes. Sous l’égide de la Fédération des Femmes du Québec, des comités de coordination et des groupes de femmes ont été mis sur pied dans 161 pays et plus de cinq millions de femmes à travers le monde répondent à l’appel. L’idée de tenir une marche mondiale des femmes en l’an 2000 est née suite à la Marche de femmes contre la pauvreté qui a eu lieu en 1995 au Québec.

Dans certains pays, comme le Burkina Faso et le Mozambique, les comités de coordination des femmes ont pour la première fois pu exprimer leurs préoccupations directement au chef de leur gouvernement. Au Venezuela, la violence envers les femmes a finalement été reconnue comme un acte criminel tandis que les femmes descendaient dans la rue au Maroc dans une manifestation sans précédent pour demander des modifications attendues depuis longtemps au droit de la famille.

La Marche mondiale des femmes a permis d’attirer l’attention sur quelques-uns des principaux problèmes touchant les femmes et d’établir des liens entre les travailleuses du monde entier.

Le 15 janvier 2000, à 14h, à Paris, les femmes prennent la Bastille ! Première manifestation d’une année qui sera celle des Marches mondiales des femmes. La date du 15 janvier a été choisi symboliquement : c’est le 25e anniversaire de la loi Veil sur l’IVG.

C’est devenu un rendez-vous récurrent depuis 2000 : tous les cinq ans, la Marche mondiale des femmes organise des actions dans le monde entier, tout au long de l’année. Le coup d’envoi est donné chaque 8 mars

Partagez cette page :  Envoyer à une amie