|

2011

Marche des salopes

Manifestations pour dénoncer la stigmatisation vestimentaire et comportementale des femmes.

Les rassemblements ont commencé lorsque Michael Sanguinetti, un officier de la police de Toronto a suggéré que pour diminuer les risques de subir un viol, « les femmes devraient éviter de s’habiller comme des salopes ». Le lendemain, les femmes et les hommes de Toronto descendaient dans la rue pour protester contre ces déclarations. Depuis lors, des mouvements Slutwalk sont nés partout dans le monde.

Slutwalk, Toronto, 2011.

La Slutwalk, littéralement « marche des salopes », est une série de manifestations commencées le 3 avril 2011 à Toronto, au Canada, et devenues par la suite un mouvement international. Les participant·e·s protestent contre le viol, les violences sexuelles, la culture du viol, la stigmatisation des victimes (victim-blaming) et le slutshaming.

Lors de ces manifestations, de nombreuses femmes s’habillent de manière jugée provocante. Le message qu’elles souhaitent faire passer est « ne nous dites pas comment nous comporter, dites leur de ne pas violer ».

Deux participantes à une « marche des salopes », pour dénoncer la culpabilisation des victimes d’agressions sexuelles et le sexisme, à Paris le 28 septembre 2013. MAXPPP

Who run the world ? Girls !

Beyoncé.