|

1986

Manifestation du 8 mars violemment réprimée au Chili

Depuis 1977, une résolution des Nations Unies encourage les États à inscrire la célébration annuelle de la journée des femmes dans leur calendrier. Mais, pour certains, cette célébration conserve un caractère subversif…

Au Chili, le 8 mars 1986 cette journée fait l’objet d’une manifestation violemment réprimée tandis que le même jour à Washington 100 000 personnes manifestent contre la volonté des conservateurs de supprimer le droit à l’avortement.

Au Chili, pendant la dictature militaire du général Pinochet (1973-1988), les commémorations du 8 mars sont systématiquement interdites et violemment réprimées. Malgré le pesant climat de terreur et les forces de police qui quadrillaient la ville lourdement armées, des milliers de manifestantes descendent chaque année dans la rue, bravant l’état de siège, et scandent des slogans contre la dictature, pour la fin de la torture et pour la libération du pays. Et pour les droits des femmes.

, ,

Partagez cette page :  Envoyer à une amie