|

1919

Ligue internationale des femmes pour la paix et la liberté

wilpf.gif

Les femmes qui s’étaient réunies en congrès en pleine guerre mondiale, en 1915, décident de continuer leur action en se constituant « Comité international de femmes pour une paix permanente ». Leur programme prévoit déjà l’édification d’une Société des nations (SDN).

C’est lors de son 2e congrès, en 1919, à Zurich, que le groupe prendra le nom définitif de « Ligue Internationale de Femmes pour la paix et la liberté » (WILPF). Le siège, situé à Genève, sert de base pour des missions dans toute l’Europe et le lobbying auprès de la SDN. Vienne, capitale d’une Autriche qui a complètement perdu son empire, accueillera le troisième Congrès de la Ligue en 1921.

Puisque la femme n’est qu’une ménagère, n’a-t-on pas besoin d’elle dans ce grand ménage mal administré qu’on nomme État ?

Maïté Albistur et Daniel Armogathe, Extrait de l’Histoire du féminisme français du Moyen Age à nos jours.