|

1974

Librairie des femmes

La première librairie Des femmes ouvre ses portes en mai 1974 à Paris. Elle offre l’ensemble des livres écrits par des femmes mais aussi les premières parutions de la maison d’édition Des Femmes, créée pratiquement en même temps, rattachée au groupement MLF « Psychépo ». Cette initiative ouvre la voie : dans les années suivantes d’autres maisons d’éditions de femmes se créent en Europe.

Cette boutique verte, belle et accueillante, où livres et journaux, y compris en langues étrangères, sont consultables au milieu des plantes et des fleurs, tenue par des militantes qui se font libraires, est immédiatement connue comme lieu de rencontre et de parole, centre de ressources culturelles et universitaires, rendez-vous d’information et de mobilisations… Des femmes en mouvements et en recherches du monde entier y viennent, des écrivaines, des comédiennes, ainsi que des hommes, intellectuels et/ou politiques, sympathisants et curieux du mouvement de civilisation qui s’y manifeste. « Un espace de réelle mixité paritaire, plutôt que de neutralisation des femmes par la masculinité » dit Antoinette Fouque.

Elle est bientôt rejointe par les librairies des femmes de Marseille puis de Lyon. Fin 1980, la librairie parisienne déménage et s’agrandit pour devenir la librairie-galerie des femmes, où de nombreuses artistes exposeront.


Fondation de la Ligue du droit des femmes (LDIF), par Simone de Beauvoir, pour lutter contre toutes les violences perpétrées contre les femmes.

Féminisme. Oui, je crois qu’il est convenable, avant que de faire un enfant à une femme, de lui demander si elle le veut.

Jules Renard - extrait de son Journal.