|

1903

Le violet, couleur des féministes

Depuis la fin du XIXe siècle, le violet est la couleur traditionnelle des féministes. Avant d’être la couleur des féministes des années 70, cette couleur était déjà arboré par les suffragettes.

Mauve, violet, lavande… Telle est la tonalité en vogue dans les années 70, époque à laquelle les mouvements féministes prennent une certaine ampleur. Les féministes l’ont-elle adoptée pour la sagesse et la spiritualité qu’elle symbolisait alors ? Pour signifier qu’au delà d’un corps, toute femme est doté d’esprit : j’ai un utérus ET un cerveau ?

De toutes façons, sur la palette, il ne restait plus guère de choix : rouge, noir, bleu et blanc étaient déjà associés à des mouvements politiques connus et terriblement… mâles. Certaines racontent qu’elles choisirent donc le violet et le mauve par provocation : une façon de se réapproprier en les détournant les codes de couleurs habituellement imposés aux femmes : rose bonbon, mauve tendre et autres tons pastels. Ouh, les méchantes filles avec des rubans mauves !

Suffragettes : violet, vert et blanc

Vert, blanc et violet The Suffragette - 1912
Pour les suffragettes de l’entre deux guerres, le choix du violet avait peut-être un rapport avec la couleur associée au « demi deuil », période de vêtements violet foncés succédant aux vêtements noirs de la première année de deuil. En effet, en 1916, le député français Barrès proposa le « suffrage des morts », un droit de vote accordé exclusivement aux veuves et aux mères de soldats tués pendant la guerre.

D’un autre côté, la couleur violette était déjà présente dès le début du XIXe siècle, dans les premiers mouvements de femmes réclamant le droit de vote, notamment en Angleterre et aux États-Unis. Celles-ci portaient des rubans colorés épinglés à leurs vêtements, lors des manifestations.

À partir de 1908, l’utilisation de trois couleurs est systématique : le violet pour la dignité, le vert pour l’espoir (et la fertilité), le blanc pour la pureté, en Angleterre ; violet, blanc et or, aux États-Unis.

Bannière pour le vote des femmes

Violet égalitaire

Le violet caractérise désormais les mouvements luttant pour l’égalité entre homme et femme, que ce soit par tradition ou par souci d’opter pour une teinte intermédiaire. En effet, prenez de la peinture rose bonbon comme les filles et de la peinture bleu ciel comme les garçons, mélangez les deux, vous obtenez… du violet !

D’autres couleurs sont parfois associées aux mouvements de femmes comme le blanc, l’or et le vert. Le rose s’invite parfois, plutôt fuchsia que pastel, mais cette couleur reste symbolique d’une vision stéréotypée des femmes, qui les oppose aux hommes, alors en bleu.

Women’s March Washington 2017 Une mère et ses filles vêtues de violet, lors de la marche des femmes sur Washington Photo provides by Jennifer Lalor

Partagez cette page :  Envoyer à une amie