|

2017

L’IVG c’est sacré

Campagne virale des Femen pour la défense de l’IVG menacée par la montée du FN et l’intégrisme religieux.

En 2014, afin de protester contre le recul du président Hollande sur la loi famille, le groupe féministe Femen publie une lettre ouverte au Président, tandis que la fondatrice du groupe, Inna Shevchenko, fait le buzz avec une photo d’elle en Vierge Marie prônant l’IVG. Une campagne virale conçue pour la défense de l’interruption volontaire de grossesse, sous le slogan « L’IVG c’est sacré ».

Une militante Femen pose le 8 mars 2017, le slogan « Femen pas FN » peint sur le torse, devant l’affiche de l’artiste Mahn Kloix collée sur la façade du Conseil régional de Paca à Marseille. AFP/BERTRAND LANGLOIS

Le 8 mars 2017, les Femen mènent une action pour la défense du droit à l’avortement et dénoncer les positions du parti d’extrême-droite FN sur les droits des femmes. Une militante Femen pose, avec le slogan « Femen pas FN » peint sur le torse, devant une affiche d’environ trois mètres de haut, représentant une femme poing levé et l’inscription « L’IVG c’est sacré », collée sur la façade du Conseil régional de Paca à Marseille où siège Marion Maréchal-Le Pen.

« Le choix du jour, la journée internationale des droits des femmes, est très important. Le message s’adresse entre autres à Marion Maréchal-Le Pen, qui siège au Conseil régional, et qui met en cause le droit à l’avortement, mais aussi à Marine Le Pen, qui se présente comme féministe alors que son parti est rétrograde », a déclaré l’artiste. « Marine Le Pen a beau citer dans ses discours les féministes, son parti reste contre la parité et promeut un salaire parental incitant les femmes à rester au foyer, histoire de libérer des emplois… pour les hommes ! », a dénoncé le mouvement Femen. « Marion Maréchal-Le Pen aimerait, elle, couper les subventions du planning familial et réduire le nombre d’avortements +de confort+, si +confort+ il y a à avorter ! ».

Bien trop de femmes dans bien trop de pays parlent la même langue : le silence.

Anasua Sengupta, historienne indienne (extrait de Silence).