Isabelle Eberhardt

Exploratrice et femme de lettres (1877-1904)

L’amazone des sables, la walkirie du désert, dite fille naturelle de Rimbaud…

Isabelle Eberhardt en 1900
Suisse d’origine russe, Isabelle Eberhardt part à 20 ans au Maghreb qu’elle parcourt habillée en homme. Elle se convertit à l’Islam et partage la vie des nomades. Dans de nombreux récits, elle rend compte de leur vie, de celle des femmes du Maghreb ainsi que de la colonisation française. Elle meurt à 27 ans dans une crue de l’Oued.

« Je ne suis qu’une originale, une rêveuse qui veut vivre loin du monde, vivre la vie libre et nomade, pour essayer ensuite de dire ce qu’elle a vu et peut-être de communiquer à quelques uns le frisson mélancolique et charmé qu’elle ressent en face des splendeurs tristes du Sahara. »

Ses principales œuvres : Au pays des Sables, Yasmina, Un Désir d’Orient, Nomade, j’étais, Notes de Route, Ecrits sur le sable, Dans l’ombre chaude de l’Islam.

Page réalisée avec la contribution de Mix-Cité.

Partagez cette page :  Envoyer à une amie