|

1857

Il était une fois des ouvrières américaines en grève…

La légende du 8 mars 1857

Une légende rapporte que le 8 mars 1857 à New York, les femmes employées dans les usines de textile se mettent en grève et descendent dans la rue pour revendiquer de meilleures conditions de travail : journée de 10 heures, des crèches et un salaire égal à celui des hommes. Cette manifestation oppose les femmes à la police de New York, qui charge, tire et tue.

Ce n’est qu’en 1955 que cette légende fait son apparition dans la presse. Les travaux de deux historiennes, Lilliane Kandel et Françoise Picq, révéleront par la suite que ces événements n’ont jamais eu lieu.

Pourquoi cette légende ? Peut-être s’agit-il d’une invention délibérée, destinée à donner des racines américaines à la tradition du 8 mars. Le récit des faits s’inspire cependant d’évenement réels, mais ultérieurs : des manifestations aux États-Unis où des ouvrières du textile se mettent en grève, en 1908 et 1909. Le choix de l’année, serait alors un hommage déguisé à Clara Zektin, journaliste allemande à l’origine de la Journée internationale des femmes, dont la date de naissance est le 5 mai 1857.

Pour en savoir plus :

  • Lire Le mythe des origines, à propos de la Journée Internationale des femmes par Liliane Kandel, Françoise Picq. La revue d’en face, n°12, automne 1982.
  • Lire l’article de Rose Prudence et Françoise Picq : La légende du 8 mars : de l’agit’prop. Libération, 8 mars 1982.

Partagez cette page :  Envoyer à une amie