|

2017

Féminisme : mot de l’année 2017

Les recherches liées au sens du mot « féminisme » ont augmenté de 70 % en 2017.

Le combat des femmes pour leurs droits a été l’un des moteurs de l’actualité en 2017. À tel point que « féminisme » a été élu mot de l’année aux États-Unis. L’année a été rythmée par des batailles engagées par des femmes pour défendre leurs droits dans le monde entier.

Couverture 100% féminine du Time : « Person of the Year : the Silence (...)

L’hebdomadaire américain Time désigne « personnalité de l’année » non pas une personne, comme de coutume depuis 1927, mais plusieurs : toutes celles qui ont brisé le silence ces derniers mois. En couverture, les premières femmes ayant « brisé le silence » et révélé l’affaire Weinstein aux milliers de personnes qui ont suivi avec le hashtag #metoo. Six femmes en Une, dont l’une a le visage caché, en référence à toutes celles restées anonymes.

« Féminisme » est élu mot de l’année 2017 par le dictionnaire américain Merriam-Webster (équivalent de notre Petit Robert). Ce choix fait référence à une actualité particulièrement mouvementée pour les femmes, entre les manifestations contre le sexisme du président Trump et l’avalanche d’accusations d’agressions sexuelles dans le sillage de l’affaire Weinstein. C’est ainsi que « Les recherches liées au sens du mot "féminisme" ont augmenté de 70 % en 2017 » pour ce dictionnaire en ligne. En France, 47 % de la population se dit féministe.

Et ce n’est sans doute pas un hasard si la couleur de l’année à venir est le violet, couleur historique des féministes, plus précisément l’Ultra Violet No 18-3838 du nuancier Pantone, une teinte « incroyablement provocante et réfléchie, [qui] communique l’originalité, l’ingéniosité et la pensée visionnaire qui nous orientent vers le futur. »

Trop souvent l’histoire des faiblesses des femmes est aussi l’histoire des lâchetés des hommes.

Victor Hugo.