|

1982

États généraux des femmes contre la misogynie

Le 6 mars 1982, sur la proposition d’Antoinette Fouque et du MLF se tiennent les premiers États généraux des femmes, de tous les pays, contre la misogynie. Plus de 2000 femmes remplissent le grand amphithéâtre de la Sorbonne.

Le MLF avait, l’année précédente, rendu public un manifeste de lutte contre la misogynie « pour la démasquer et la combattre partout où elle nous veut à la fois craintes et méprisées, adulées et réduites, exploitées et censurées, exclues et internées, partout et quotidiennement, dans les maisons, les professions, les médias et la politique, et cela dans le monde entier. »

Les États généraux suivants seront organisés en 1989.


Un spectacle est donné au cirque d’hiver pour la journée des femmes : Anne-Marie Fijal joue la Révolutionnaire de Chopin aux côtés de Fabienne Thibeault, Mercedes Sosa, Angélique Ionatos…

Si la première femme créée par Dieu était assez forte pour renverser le monde à elle toute seule, les femmes devraient être capables de le remettre à l’endroit. Et maintenant que les femmes le demandent, les hommes feraient mieux de les laisser faire.

Sojourner Truth.