|

1989

États généraux des femmes

8 mars 1989

États généraux organisés par l’Alliance des Femmes pour la Démocratie, le 8 mars 1989.

En 1989, l’année du bicentenaire de la Révolution française, Antoinette Fouque crée l’Alliance des Femmes pour la Démocratisation (AFD), pour donner au MLF un second et décisif élan.

Le 8 mars, l’Alliance des femmes organise des États généraux des femmes dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne : deux siècles après la Déclaration des droits de l’Homme, quel chemin parcouru, quels nouveaux droits acquis, quels droits à conquérir demain ?

Etats généraux des femmes à la Sorbonne
Archive vidéo INA

« Deux ans après la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, une voix anonyme dressait ce constat du sort actuel des femmes : « Il y a vingt-six mois que le corps législatif est assemblé, il y a vingt-six mois qu’un des plus importants objets de l’ordre social est ou paraît être méconnu. La moitié de l’espèce humaine est privée de ses droits naturels. » Qu’en est-il deux siècles plus tard ? Nous nous sommes réunies par milliers, dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, à Paris, pour tenter de faire un bilan : quel chemin parcouru, quels nouveaux droits acquis, quels droits à conquérir demain ? Il est urgent de mettre en culture de démocratie les lieux où les libertés et les droits des femmes sont en friche. Ces Actes des États généraux des Femmes présentent les témoignages, rendent compte de la réflexion de celles qui, ce jour-là, ont voulu y contribuer ensemble. »
— Antoinette Fouque

Actes des États généraux des Femmes, édition des femmes

,

Le féminisme
n’a jamais tué personne.
Le machisme
tue tous les jours.

Benoîte Groult.