|

1981

En France, on peut violer les lesbiennes

Le 22 septembre 1981, les violeurs de Marie André sont acquittés parce qu’elle est une militante féministe, dans un collectif de lutte contre le viol, lesbienne, et qu’elle a eu le courage de refuser l’expertise psychiatrique alors imposée à toutes les victimes de viol, comme si c’était un peu de leur faute, quand même.

symbole-lesbien.gif

Dans les années 80, les homosexuels et surtout les lesbiennes peuvent encore être internées : elles ne sont pas coupables, mais malades. Un bon internement et elles pourront rentrer dans la norme ! Les violeurs, eux, courent toujours.

L’homosexualité ne sera retirée de la liste des maladies mentales de l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) qu’en 1991.

Partagez cette page :  Envoyer à une amie