|

1909

Du pain et des roses !

C’est un vieux slogan, une vieille aspiration du mouvement ouvrier…

Le thème « Du pain et des roses » (Bread and roses) était celui des manifestations de femmes de l’industrie textile, au début du siècle aux Etats-Unis (1909) [1]. Le pain symbolisait les conditions de travail et de vie minimales que réclame une bonne santé. Les roses représentaient la qualité de vie…
C’est à cette occasion que « du pain et des roses », une chanson traditionnelle du mouvement ouvrier américain fut composée.

« Marchons, mes sœurs, marchons ! Le son de nos voix claires,
Perçant la grisaille des cuisines noircies et des usines moroses,
Guide nos pas vers un jour radieux, éclatant de lumière.
Chantons toutes en chœur : “Du pain et des roses ! Du pain et des roses”
 
Marchons, mes sœurs, marchons ! Notre lutte est aussi pour les hommes,
Qui, par nous enfantés, restent toujours nos enfants.
Assez ! Nous vivions comme des bêtes de somme.
Qu’on nous donne du pain, mais des roses également.
 
Marchons, mes sœurs, marchons ! Par delà le tombeau,
Des femmes innombrables, par le cri de nos voix, réclamant du pain.
Ni beauté, ni amour, la corvée fut leur lot !
Luttons pour les roses, pas seulement pour le pain !
 
Marchons, mes sœurs, marchons ! Des jours meilleurs suivent nos traces :
Nous entraînons la race entière dans notre apothéose :
Assez d’exploitation ; dix qui peinent quand un se prélasse :
A chacun sa part de pain et de roses ; de pain et de roses. [2]

En 1995 les femmes qui marchent sur Quèbec contre la pauvreté reprennent ce slogan [3].
Encore aujourd’hui, les femmes réclament « du pain » — c’est-à-dire des emplois et des salaires décents pour tous, l’équité salariale. Elles veulent aussi « des roses » — c’est-à-dire de meilleures conditions de vie, permettant une conciliation harmonieuse des responsabilités professionnelles et familiales, ainsi qu’une protection sociale et un système public de santé dignes de ce nom.

Cette vieille aspiration du mouvement ouvrier garde toute son actualité et prendra forme au XXIe siècle, à défaut de s’être réalisée au XXe siècle.

Pour en savoir plus :

[1] En ce qui concerne l’expression « du pain et des roses », son origine est mal définie mais elle est sans aucun doute antérieure à 1908. Elle apparaît déjà dans un discours tenu en 1907 par une représentante des syndicats anglais en tournée aux Etats-Unis.

[2] Traduction du poème de James Oppenheimer. Ce poème fut publié pour la première fois sur The American Magazine fin décembre 1911.

[3] La chanson-thème de cette marche a été composée par Marie-Claire Séguin pour la FFQ.

, ,

Partagez cette page :  Envoyer à une amie