|

1893

Droit de vote pour les Néo-Zélandaises

27 novembre 1893

La suffragette la plus célèbre de Nouvelle-Zélande, Kate Sheppard, soutenue par d’autres militantes, présente au Parlement néo-zélandais une pétition gigantesque de 270 mètres de long, regroupant près de 32 000 signatures réclamant le droit de vote pour les femmes. Une action déterminante qui conduit la Nouvelle-Zélande à devenir le premier pays souverain à accorder le droit de vote aux femmes en 1893.

Pétition de 1893 (copie) exposée au Parlement, à Wellington, Nouvelle-Zélande. The above photo was used by the Ministry of Women's Affairs funded project which celebrated the centenary of the 1893 Women’s Suffrage Petition in 1993.

La Nouvelle-Zélande est le premier pays à attribuer le droit de vote aux femmes et le seul à le faire au XIXe siècle. Ce droit est obtenu après une pétition d’une impressionnante ampleur : près d’un quart de la totalité des femmes adultes du pays l’ont signée. La Nouvelle-Zélande adopte le suffrage universel en 1893, permettant aux femmes (y compris les femmes maori) de voter lors des élections législatives dès cette année-là. Toutefois, les femmes ne seront éligibles qu’à partir de 1919.

Mémorial dédié aux suffragettes, Christchurch, Nouvelle-Zélande.

Les femmes ne se demandent pas si une chose est possible, mais si elle est utile et, alors, elles l’accomplissent.

Louise Michel (1830-1905).