|

1981

Demain j’enlève le bas !

La publicité est entrée dans tous les foyers et phagocyte l’univers quotidien. La femme-ménagère des réclames a cédé la place à la « fille de pub » jeune, jolie, libérée et de plus en plus déshabillée.

En 1981, c’est l’événement « Myriam », une campagne publicitaire initiée par l’agence CLM/BBDO : à la fin de l’été, le mannequin Myriam, en bikini sur fond de plage, mains sur les hanches, promet d’enlever le « haut ». Puis le « bas » deux jours plus tard. Ce qu’elle fait… de dos ! On découvre alors le slogan et l’annonceur : « Avenir, l’afficheur qui tient ses promesses ». CQFD, l’humour en prime.

Des filles nues pour susciter le désir et vendre n’importe quoi… Avec les années 80, le spectateur devient voyeur et l’émergence du minitel n’arrange rien : la promotion des messageries roses alourdit l’atmosphère de publicités sauvages, violemment érotiques.

Les femmes ne sont pas des objets

Partagez cette page :  Envoyer à une amie