Anaïs Nin

Ecrivaine (1903-1977)

Son musicien de père entraîne femmes et enfants dans ses tournées en France et en Espagne puis les abandonne alors qu’Anaïs n’a que 9 ans. Désespérée, la fillette commence à écrire un journal.

En 1934 elle rencontre Henry et June Miller avec lesquels elle noue une relation ambiguë. Participant à la vie intellectuelle de l’entre-deux-guerres, Anaïs continue d’écrire son journal qui deviendra un monument littéraire. Elle se lance dans une carrière de psychanalyste qu’elle abandonne rapidement pour se consacrer à l’écriture :

« Lorsque je n’écris pas, je sens mon univers se rétrécir. Je me sens en prison. Je sens que je perds mon feu, ma couleur. »

L’abandon du père, l’intensité qu’elle met à vivre, son regard sur les artistes qui l’entourent, nourrissent une œuvre sincère, où la féminité est mise à nue, au propre comme au figuré.

Elle est l’auteure de : La Maison de l’inceste, Sous une cloche de verre, Les Miroirs dans le jardin, Une espionne dans la maison de l’amour, Venus Erotica, Le Roman de l’avenir.

Partagez cette page :  Envoyer à une amie